De l'aval du pont de Soleils à l'aval du Pont de Carajuan

 

Nombreuses roselières présentes en RD et en RG au niveau de Carajuan - Lit en tresse très mobile à Carajuan, d'où une zone d'érosion franche en RD - la route D952 longe le Verdon, mais elle est assise sur la roche mère - Le Pont de Carajuan présente un risque moyen d'obstruction par les embâcles - L'enjeux majeur de ce secteur est la forte fréquentation du site de Carajuan (baignade, malgré les interdictions, et sports d'eau vive)

 

Restauration des zones humides à envisager en fonction des conséquences de l'augmentation des débits réservés

 

Abattage préventifs des grands arbres (peupliers, pins) en berges menacées par l'érosion (sur 10m de large au moins), enlèvement des embâcles dans le lit vif - Entretien très régulier nécessaire 

L'équipe du Sivu enlève très régulierement les grands arbres présents sur la berge dans le grand méandre en amont du pont de Carajuan. Malgré ces interventions, malgré le chenal de crue, tracé en rive gauche (2011), le Verdon emporte chaque année des mètres cubes de rives.

Fin 2012 et début 2013 un gros volume de bois a été débité, il serait souhaitable d'imaginer un débardage à cheval (zone natura 2000)

 

 

DSC00360

Grand saule non loin de la rive en cours d'abattage.

DSC00364

Après abattage

DSC00582

Abattage des arbres en bord des rives

DSC00584

DSC00591

Urgence du retrait des bois débité avant que le Verdon ne les emporte.