Limites du secteur : Tous le cours d’eau

Nature des travaux : Entretien-

Linéaire : 2150 m

Période des travaux  : Juillet

P7030034

 

Etat des lieux:La Recluse prend sa source à 1000 m d’altitude. Ce petit torrent traverse une zone boisée sur 1 km avant de rejoindre la zone urbanisée de Castellane en amont du quartier résidentiel de la Cébière. Rectifié, le cours d’eau est longé en rive droite par une route communale et en rive gauche par des jardins/habitations. On dénombre une dizaine de passerelles (dont quelques passages busés). La ripisylve, très jardinée, est constituée d’une rangée d’arbres clairsemés (saules, érables).

 

En aval du pont de la N85, la Recluse a été canalisée dans un ouvrage suspendu qui traverse Castellane jusqu’au Verdon. Le torrent passe donc au-dessus des routes départementales, surplombe les habitations (quartier des Listes) et l’hôpital en RD. Des ruptures de digues se sont produites lors des crues de 1994 et ont donné lieu à d'importants travaux de confortement.

 

L’entretien réalisé par le SIVU a permis de limiter le développement de la végétation sur cet ouvrage (gestion inégale sur le tronçon avec quelques secteurs arbustifs) mais le canal se comble progressivement, avec un chenal d’écoulement très réduit par endroits. Une étude de diagnostic de l’ouvrage est en projet qui évaluera entre autre les possibilités de curage.

 

On note la présence de pieds de buddleias en RG dans la traversée du quartier de la Cébière ainsi que sur la partie aval du canal (nombreux dépôts de déchets verts).

 

Enjeux :

 

Hydraulique : buses, enrochements, canal Inondations : quartier résidentiel de La Cébière, traversée de Castellane (habitations, hôpital, terrain de sport, D952)

 

Objectifs de gestion :

 

Favoriser les écoulements. Entretien des ouvrages de protection

 

Réalisé :

 

- Entretien intensif : abattage et recépage sélectif, débroussaillage et recépage systématique de la végétation sur le canal pour éviter le comblement de l’ouvrage et limiter les risques de débordements, enlèvement des embâcles (bois morts et déchets verts).

 

  • Traitement des espèces invasives (dessouchage).

Note: Comme à chacun de nos passages, nous constatons que le lit du canal se rétrécie, un curetage est necessaire à la prévention d'un débordement.

P7030031

 

P6150002

Avant et après l'intervention, toute la haie végétale est régulièrement suprimée.

P6210004