Limites du secteur : Pont de Villars-Heyssier au pont du Moulin

Nature des travaux : Restauration Entretien

Linéaire : 5950 m

Période des travaux  : Janvier, 

 

Etat des lieux  : Sur ce tronçon, le Verdon est contraint par de longues sections d'enrochement amalgamés sur la D908 (notamment en amont du lieu-dit le Clos Hubert) ainsi que par différents usages dont l'emprise est situé dans le lit majeur : station d'épuration, campings.

 Le diagnostic est identique à celui du tronçon précédent. Le boisement important du lit majeur par la pinède (sources d’embâcles) et la végétalisation des iscles centrales créent des points de rétrécissement du lit, provoquant des érosions de berges et sollicitant les enrochements de la D908. C’est notamment le cas en aval de la confluence avec le torrent St Pierre (iscle de Jaume boisée en RG). La végétalisation du cône de déjection du Riou d’Ondres renvoie le Verdon en RD qui déstabilise les enrochements de la D908. En amont immédiat du pont d’Ondres (8 piles), une iscle boisée en RG a provoqué une anse d’érosion. La fixation des matériaux contribue à exhausser le lit, augmentant la vulnérabilité de l’ouvrage face aux crues et aux embâcles. Des travaux d’essartement et d’arasement de l’iscle de Beauvezer au droit du camping des Relarguiers ont été réalisés en 2013 afin de restaurer la section d’écoulement et de limiter l’érosion en RD.

 

Enjeux :

 - Hydraulique : D908, pont d'Ondres

 - Inondations : campings (Relarguiers, Fontchaude), station d'épuration, habitations dispersées

 - Naturel et piscicole : réservoir biologique, connexion des adoux

 

Objectif de gestion  : Eviter l'érosion- Diversifier les boisements - Entretien des ouvrages de protection.


Réalisé : Brûlage des rémanents stockés durant de chantier d'abattage 2018. Continuité du chantier, abattage des grands sujets en haut de talus, en amont de la station d'épuration.

 

DSCF3235

 

DSCF3237

 

Brûlage des rémanents, abattage des gros sujets.

 

P2200023

 

P2200024